logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Legend Boucles : de Mévius et Stouf prêts pour un duel forestier !

Historic 03-02-2024


 

C’est une tradition sur le front des Legend Boucles @ Bastogne, l’étape de samedi, qui compte 10 RT, est riche en infos, événements et incidents ! Le millésime 2024 de la classique hivernale n’échappe pas à cette tendance, et alors que 5 tronçons en ligne, de type forestier, figurent encore au programme, le suspense est intact…  

 

Comme c’est régulièrement le cas lors des Legend Boucles @ Bastogne, il ne faut pas attendre longtemps avant d’enregistrer les premières infos majeures. Ce samedi matin, les spectateurs présents aux alentours de 9 heures sur la Place McAuliffe ont pu constater l’absence au départ de la Ford Escort Mk2 de Cédric Cherain et Damien Withers ! Ayant réceptionné tardivement son bolide, le duo a tout simplement zappé les deux premiers RT, ce qui lui a coûté la bagatelle de 1200 points… et ôté toute chance de victoire ! Pas de quoi l’empêcher de multiplier les scratches par la suite…

 

Dès le troisième tronçon du jour, Stéphane Sarrazin et Nicolas Gilsoul (Ford Escort Mk2) s’immobilisaient, en proie à des ennuis de freins. Là aussi, la perte de temps était conséquente. Elle allait être suivie d'un abandon, embrayage hors d'usage, au coeur de l'après-midi. 

 

La première partie de journée était également délicate pour Guino Kenis (BMW 325i E30), victime d’une crevaison dès le RT1, mais aussi pour Christophe Daco (Ford Escort Mk2), Bastien Rouard (Ford Escort Mk1) et Frédéric François (Ford Escort Mk2), trop rapides dans l’une ou l’autre ‘Slow Zone’, de quoi leur valoir 300 points de pénalité. Sébastien Incardona (Ford Escort Mk2, boîte, abandon), Romuald Thirion (Opel Kadett GT/E, volant moteur) et Samuël Lay (Mazda RX-7, tirant de pont) rejoignaient la liste des éclopés avant la fin de la première boucle, tandis qu’Emile Breittmayer (Ford Escort Mk2) et Olivier Cartelle (Ford Escort Mk2) laissaient du temps suite à un écart de trajectoire immobilisant leurs bolides…

 

Ce qui signifie qu’au cap de la mi-journée, Ghislain de Mévius (Ford Escort Mk2) menait les débats devant un Jean-Pierre ‘Vande’ (Ford Escort Mk2) plus vert que jamais, le double vainqueur Stefaan Stouf (Ford Escort Mk2), qui a souffert du côté de la boîte dans le RT4, Olivier Cartelle, John Wartique (Ford Escort Mk1) et Loïc Pirot (Escort Mk2).

 

Lors de la deuxième boucle, si Cédric Cherain multipliait les scratches, se montrant au bout de la journée le plus rapide à six reprises, Stefaan Stouf réalisait une excellente opération, pour revenir à 27,00 points de Ghislain de Mévius, qui s’est même permis quelques essais de réglages dans l’obscurité. Le duel entre les deux Escort Mk2 s’annonce palpitant au gré des très attendus RT dominicaux !

 

"Si Stouf sera sur son terrain de prédilection demain, j’apprécie aussi beaucoup la terre, sourit Ghislain de Mévius. On va donc se battre jusqu’au bout, ce dont je me réjouis…"

 

Alors qu’il pointait en 3ème position, Olivier Cartelle est sorti de la route assez violemment au flying finish du dernier tronçon du jour, Les Eoliennes ! Si le pilote et son copilote André Leyh sont indemnes, l’Escort Mk2 est malheureusement très endommagée…

 

C’est dès lors John Wartique qui complète le top 3 provisoire, en dépit d’une visibilité moyenne dans l’obscurité. Et comme l’Allemand Thomas Kleinwächter (Escort Mk2), impressionnant d’aisance, rencontrait de gros soucis de moteur dans l’ultime tronçon de la journée, c’est un jeune septuagénaire, ‘Vande’, qui pointait au 4ème rang, dans le sillage direct de Wartique.

 

En fin de journée, Geoffrey Leyon (Ford Escort Mk1), chassant également le podium, était victime de problèmes d’alternateur le faisant plonger au classement général. Tout sera néanmoins mis en œuvre pour repartir demain. Maxime Martin (Opel Ascona B), de retour de Daytona, en restera par contre là, s’étant offert se journée de récréation au lendemain de la présentation officielle du programme de l’équipe WRT en endurance !

 

Le top 10 provisoire est dès lors complété par Loïc Pirot, un Guino Kenis regrettant amèrement sa crevaison dans le RT1, Fred Caprasse, qui a disputé les dernières spéciales sans phares et qui s’est immobilisé dans l’ultime liaison, Charles Blérot (BMW 325i E30) et un Emile Breittmayer (Ford Escort Mk2) reconnaissant avoir visité à plusieurs reprises le paysage, sans trop de dommages heureusement !

 

Youngtimers : de Mévius assure le spectacle

 

Si Grégoire de Mévius (Nissan Sunny GTi-R) a logiquement pris les devants en Youngtimers, les choses se sont compliquées par la suite (tout-droit), de quoi permettre à Stéphane Hubin (Opel Omega 3.0) de ravir les commandes de la catégorie, avant que le papa de Guillaume et Ghislain ne retrouve le sommet du classement.

 

Suivent deux bolides de l’ancienne génération, mais aux modifications prononcées, à savoir la Porsche 911 de Marcy-Podgorny et la Ford Escort Millington de Prégardien-Hauteclair.

 

Challenger : très chaud devant !

 

Le bal des régionaux est de nouveau d’actualité en Challenger, avec de la variété au sommet des différents classements du jour. Kettels-Sulbout (Escort Mk2), Jaumin-Godfrin (BMW 325i E30), Nielen-Nielen (BMW 325i E30), Magerotte-Hennuy (Escort Mk2) et Simon-Nizette (Ford Escort Mk2) ont tous signé à une reprise au moins un ‘meilleur temps’ ! Et au bout des 10 RT de cette première étape, ce sont Bruno et Florent Nielen qui sont leaders devant Jaumin-Godfrin (16,00 pts) et Kettels-Sulbout (19,00 pts). Va y avoir du sport… (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)



Spa Racing yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2024 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet