logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Abu Dhabi : Verstappen comme à la parade, Mercedes devant Ferrari

Monoplace 26-11-2023


 

Le départ du Grand Prix d'Abu Dhabi 2023, finale de la saison, se passait bien avec Verstappen qui devait néanmoins s’employer pour contenir un Leclerc (Ferrari) très pressant derrière lui. Derrière, les McLaren, dans l’ordre Piastri/Norris, Russell (Mercedes), Tsunoda (Alpha Tauri), Alonso (Aston Martin), Gasly (Alpine), Hamilton (Mercedes) et Perez (Red Bull) complétaient le top 10. Inquiété au premier tour, Verstappen se ménageait rapidement un petit écart sur la Ferrari, histoire de sortir de la zone DRS. Derrière, Norris, après avoir débordé Russell au départ, dépassait son équipier pour la 3ème place, et un peu plus loin, Perez débordait Hamilton. Piastri, 4ème, emmenait un peloton serré de neuf pilotes, jusqu’à Stroll (Aston Martin), tous en bagarre rapprochée. Au sein de ce paquet, Russell trouvait la faille sur Piastri pour la 5ème place et Perez sur Gasly (Alpine), pour la 8ème.

 

Les premiers arrêts pneus commençaient dès le 15ème tour. Russell en profitait pour déborder Norris dans les stands. Verstappen stoppait quant à lui au 17ème tour, laissant Leclerc filer en tête pour un tour seulement. Tsunoda prenait ensuite le relais au commandement, petit cadeau pour Franz Tost, le team-manager d’Alpha Tauri, futur retraité au terme de ce Grand Prix. Le Japonais rendait son bien à Verstappen à l’amorce du 23ème tour.

 

A mi-course, Verstappen 'cruisait' en tête avec 6 secondes de marge sur Leclerc. Derrière, Russell était 'confortable' à la 3ème place devant Norris, Perez, bien remonté dans le peloton, Piastri, Alonso, Hamilton, Tsunoda et Stroll pour les monoplaces dans les points. Derrière les deux Alpine (Ocon/Gasly), Sainz (Ferrari) roulait en 13ème position, hors de la lutte pour les points, pourtant précieux pour Ferrari.

 

Gasly, au 33ème tour, puis Norris, étaient les premiers à changer une deuxième fois de pneus. Tous les autres suivaient avec les Red Bull dans les dernières, plus de 10 tours plus tard.

 

Cela profitait à Ferrari, qui, avec Leclerc, 2ème, et Sainz, 8ème, contre Russell, 3ème et Hamilton, 10ème, passait un temps devant Mercedes au classement Constructeurs.

 

Juste un instant en fait, puisque Hamilton repassait l’Espagnol quelques tours plus tard.

 

Le trio de tête - Verstappen, Leclerc, Russell – ne changeait plus. D'autant que Perez, remonté 4ème, écopait d’une pénalité de 5 secondes pour avoir été au contact de Norris au moment du dépassement de l’Anglais. Fâché, Perez remontait malgré tout sur Russell, et le passait à 4 tours de l’arrivée. Restait encore à creuser 5 secondes sur la Mercedes pour arracher la 3ème place, mais c'était trop court.

 

Verstappen filait donc vers sa 54ème victoire, la 19ème de la saison, pour parachever son troisième titre mondial. Perez, que Leclerc avait laissé passer, terminait loin derrière son leader, avant d’écoper de sa pénalité. Il retombait à la 4ème place derrière Russell.

 

Les McLaren de Norris et Piastri prenaient les 5ème et 6ème places devant Alonso, Tsunoda, qui résistait jusqu’au bout à Hamilton et Stroll, pour les places dans les points.

 

Le classement était complété par Ricciardo (Alpha Tauri), les Alpine d’Ocon et Gasly, Albon (Williams), Sainz, Hulkenberg (Haas), Sargeant (Williams), les Alfa Romeo de Zhou et Bottas et enfin Magnussen (Haas).

 

Un classement qui permet à Mercedes d’accrocher au finish la 2ème place du “Constructeurs” et à Charles Leclerc de rejoindre Alonso à la 4ème place du championnat, juste devant Norris. Sainz, qui s'était arrêté au dernier tour pour changer de pneus, perdait gros en descendant à la 6ème place.

 

Tout ceci sous réserve, puisque plusieurs pilotes, dont Verstappen et Hamilton, sont sous investigation pour un arrêt pneus non réglementaire.

 

En attendant, notons qu’il faudra attendre début mars 2024 pour assister au prochain Grand Prix, ce sera à Barheïn. (René-Jean Labrique / Photo Fred Vautier)



Spa Racing yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2024 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet