logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

10 rallyes en 4 mois pour Renaud Jamoul avec Adrien Fourmaux

Rally 08-12-2020


 

Si l'année 2020 a été sérieusement secouée par la pandémie mondiale, certains ont été plus occupés que d'autres. Il en va ainsi de Renaud Jamoul, qui a pris part à... 10 rallyes en 4 mois à peine dans le baquet de droite de l'espoir français Adrien Fourmaux. Sous les couleurs de M-Sport, le duo a remporté le Rally Islas Canarias il y a dix jours, avant d'enchainer avec le Rally Monza, finale du WRC 2020, toujours avec la Ford Fiesta R5 MK2. "Et la performance était clairement là, surtout face à une opposition aussi relevée, explique Renaud. Le timing était parfait pour un jeune pilote comme Adrien, et on a pu démontrer le niveau de compétitivité de la Fiesta R5 MK2 développée par M-Sport. Nous avons juste joué de malchance le vendredi, en crevant - de manière incompréhensible - dès l'entrée sur la terre de la première spéciale que nous disputions avec des pneus 'neige'. Samedi, je pense que mon pilote a été distrait par la sortie de route d'Elfyn Evans... et nous sommes partis à la faute 100 mètres plus loin. Le choc était léger, mais suffisant pour plier le pivot arrière-droit. Comme l'ES12 a été annulée, on a procédé à une réparation de fortune avec une sangle, ce qui nous a permis de terminer la journée et d'acquérir de l'expérience sur les tronçons de dimanche. Toujours ça de pris..."

 

Au bout du compte, on peut dire que Fourmaux et Jamoul ont rempli leur contrat à l'issue de cette saison... "Nous avons beaucoup roulé malgré le contexte, ce qui a permis à Adrien de continuer à progresser. On a engrangé de l'expérience, tout en maitrisant toujours mieux l'auto. La météo nous a pas mal servis aux Canaries, car sur le sec, je pense que les spécialistes locaux auraient conservé l'avantage, vu que nous étions limités à deux passages en reconnaissances. Mais dès l'instant où tout s'est compliqué, on a répondu présent ! C'était clairement un bon moment pour scorer..."

 

Pas de quoi, pour l'heure, assurer un programme complet en vue de 2021... "On va laisser Malcolm Wilson débriefer cette saison et envisager la suite, reprend Renaud. Je pense que le mieux pour nous, ce serait de repartir pour une campagne avec la Fiesta R5 MK2, qu'Adrien connait désormais très bien. Je sais que certains nous imaginent à la place de Lappi dans la World Rally Car, mais pour moi, c'est un peu précipité. D'autant qu'une nouvelle voiture est attendue pour 2022. Ce qui est acquis, ou presque, c'est que nous serons au départ du Monte-Carlo et de la Suède. En fait, dans un monde idéal, cette saison 2021 devrait nous permettre d'acquérir de l'expérience sur les différents parcours, en vue du futur..."

 

Si le Monte-Carlo est très proche, Renaud Jamoul va d'abord s'accorder quelques jours de répit en famille... "La fin de saison a été très chargée, et là, je pense qu'on a vraiment besoin d'évacuer tout ça, de décrocher avec le rallye et de recharger les batteries. Mais bon, on sait que les fins de saison n'en sont pas vraiment sur la scène du rallye, surtout quand la campagne se termine aussi tard."

 

Quant à l'entente avec Adrien Fourmaux, elle est bonne. Et Renaud de se féliciter d'avoir tout repris à zéro avec un réel espoir du sport auto international. "J'espère d'ailleurs que c'est la dernière fois que j'entame une nouvelle histoire, sourit le copilote. J'ai déjà eu l'occasion d'accompagner certains talents, sans pour autant parvenir à miser sur le long terme. Adrien est soutenu par la FFSA, il a une bonne cote en France et chez M-Sport, les ingrédients sont donc rassemblés. Comme tous les pilotes qui ambitionnent de faire carrière, il a un caractère marqué, mais il est bien connu que le rallye au plus haut niveau n'est pas fait pour les enfants de choeur. Et moi, ça me va ! On attend la suite avec impatience..."

 

Et nous aussi. (Vincent Franssen) 



Spa Racing yaco oil Ice Driver Canada

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet