logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Wolfgang Reip, ou quand le rêve tourne au cauchemar...

Divers 26-01-2022


 

L'histoire de Wolfgang Reip est de celle qui permet d'encore croire aux rêves... Si ce n'est que dans son cas, le rêve a tourné au cauchemar. Issu du SIM Racing via le jeu Gran Turismo, le pilote belge a gravi les échelons du Grand Tourisme en un temps record, sous les couleurs de Nissan. Et en 2015, il est devenu champion de la Blancpain GT Series Endurance Cup ! Impressionnant... Ensuite, il y a eu l'aventure Bentley... puis plus rien ! 

 

En début de semaine, Wolfgang est sorti de son silence. Et la formule est à prendre au premier degré, hélas. Sur les réseaux sociaux, il a annoncé souffrir d'hyperacousie sévère et d'acouphènes invalidants. La conséquence catastrophique d'une journée d'essais en monoplace sur une piste ovale, en 2014, au cours de laquelle le jeune pilote n'avait pas mis de bouchons protecteurs, pensant qu'il n'en avait tout simplement pas besoin. Résultats : dès après le test, des oreilles qui bourdonnent, qui sifflent. Avec le temps, le mal s'est atténué, mais n'a jamais disparu. Et 'Wolf' était décidé à vivre avec ces désagréments. Puis les premiers symptômes d'hyperacousie se sont manifestés. Au moindre bruit de la vie de tous les jours, une gêne était perceptible, puis les oreilles se sont mises à brûler dès l'instant où Reip prenait l'avion, roulait en voiture, allait au restaurant ou au cinéma. Le mal n'a fait qu'empirer, laissant les spécialistes bien désarmés...   

 

"Voici une petite liste non-exhaustive de ce que je peux plus faire, annonce Wolfgang sur Facebook : prendre les transports, aller dans un bar, faire la fête, passer une soirée normale entre amis, écouter de la musique, regarder un film ou une vidéo avec du son, prendre une douche sans protection, cuisiner sans protection, aller faire des courses sans protections, passer une journée en ville, tout ce qui touche de près ou de loin au sport auto réel et virtuel, prendre innocemment la voiture pour quelques heures de route, me balader dans un parc sans être potentiellement attaqué de toute part, discuter à voix normale sans chuchoter, travailler autrement qu'à distance et sans réunions vocales etc., etc."

 

Vous l'avez compris : la vie de Wolfgang Reip est devenue un enfer. Non seulement sa carrière en sport auto est terminée, mais son quotidien n'a plus rien de normal. "En très gros, c'est le cerveau qui est déréglé, il ne traite plus les sons correctement et il crée des inflammations au niveau de l'oreille et des nerfs adjacents. C'est un problème complexe parce que plusieurs zones du cerveau sont impliquées. Ce n'est pas clair s'il y a des lésions au niveau de l'oreille ou pas. Le résultat, c'est que le son me fait mal aux oreilles, littéralement. Je sais c'est difficile à imaginer, mais c'est comme ça, si quelqu'un me parle à voix normale pendant un certain temps, je vais avoir une réponse de mon corps très désagréable et mes oreilles vont commencer à brûler, et plus elles brûlent, plus le niveau de tolérance diminue. Avec les sons soudains à haute fréquence, c'est encore bien pire. Pensez à tous les bruits de vaisselles, de claquements, de chocs, etc. En fonction de l'intensité, ces sons-là peuvent aggraver durablement mon cas. Et en plus de ça, j'ai des acouphènes très forts, pas de ceux qu'on entend juste dans le silence. Rien ne peut les masquer, et ils augmentent lorsque je m'expose à du son, quel qu'il soit."

 

Voilà. Pas brillant. Catastrophique, même. En fighter qu'il a toujours été, Wolfgang a décidé de se battre, encore et toujours. Il lance une collecte pour soutenir la recherche, en espérant que d'ici 10 à 15 ans, la science aura compris comment traiter efficacement et totalement cette pathologie.

 

Via un lien Facebook ( https://www.facebook.com/donate/4993540040713478/3163104973961332/ ), Reip veut apporter sa pierre à l'édifice. 

 

Il lance aussi un appel sous forme de conseil, et il sait - hélas, mille fois hélas - de quoi il parle : "Il y a un moyen de prévention très simple, protégez vos oreilles ! Une fois qu'elles sont foutues, il n'y a pas de machine arrière ! Alors oui, la plupart d'entre nous perdrons un peu d'audition, rien de dramatique, d'autres auront juste des acouphènes ou des acouphènes avec une légère hyperacousie, et enfin, pour une minorité, on tombera dans mon cas, et ça, je ne le souhaite à personne, mais personne n'est à l'abri, on ne sait pas dans quel cas on tombera avant qu'il ne soit trop tard. Tout don est le bienvenu, soutenons la recherche !"

 

Cher Wolfgang, au cours de tes trop peu nombreuses années de course, on a eu l'occasion de se croiser quelques fois. Ta présence régulière et tes commentaires pertinents sur la page Facebook de Speed Action ont toujours fait chaud au coeur. Aujourd'hui, je me retrouve bien impuissant face à 'ça'. Et les mots ne peuvent que manquer pour te soutenir dans cette terrible épreuve. Une seule phrase, peut-être... Tu nous manques vachement ! (Vincent Franssen) 



Spa Racing yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet