logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Stéphane Lémeret analyse ses débuts en Toyota GR Supra GT4

Circuit 30-07-2020


 

Le week-end dernier, la GT4 European Series a pris son envol sur le circuit d'Imola, et en signant un podium (2ème) dès la deuxième course de la saison, Stéphane Lémeret avait toutes les raisons de se montrer satisfait ses débuts au volant de la Toyota GR Supra GT4. Et le pilote-journaliste de revenir pour nous sur ce premier week-end aux commandes de la nipponne... 

 

"Partir depuis la deuxième ligne en vue de la Course 1 n’a pas vraiment été une surprise, indique Stéphane. Nous étions à peu près là où j’espérais. Mais il est vrai que c’est un bon résultat pour la première course de la Toyota Supra. Ce n’était que la deuxième fois que je passais un train de pneus neufs, donc j’ai mis un peu de temps à exploiter les capacités des gommes. Mais la voiture est bien née, c’est clair. Les BMW faisaient la différence dans les lignes droites ! Elle ont clairement plus de puissance que nous. A nous de compenser dans les virages, où notre châssis possède un avantage face aux BMW."

 

Au départ du premier acte, Lémeret a bien tenté de grappillé quelques places, mais sans pouvoir y parvenir. "Il m’a manqué de la puissance ! Mais je ne doute pas que l’organisateur va un peu rééquilibrer les forces en présence, car à Imola, les BMW étaient clairement avantagées. Pas énormément, mais cela a suffi à l’excellent team RN Vision et au très bon équipage Piana-Schouten pour prendre une belle avance au championnat."

 

Une solide Course 1, le podium qui tendait les bras... et puis la panne d’essence ! Une erreur de calcul des ingénieurs ou un dysfonctionnement électronique à l’origine de l’abandon ? "Il y a eu un problème d’échange d’informations entre Toyota (qui nous a apporté une aide extraordinaire ce week-end) et mon équipe. Nous ne savions pas que la valeur donnée par la voiture était en kilos et pas en litres. C’est idiot, mais cela prouve une fois de plus qu’un nouveau programme de cette envergure ne se met pas en place d’un claquement de doigts. On perd aussi trop de temps sur les débuts de courses. Nous devons analyser ça et voir pourquoi nous mettons plusieurs tours avant de trouver notre rythme de croisière. Sans doute une question d’exploitation des pneus. Il ne faut pas oublier que cela fait des années que RN Vision et Piana roulent avec leur BMW dans ce championnat. Nous débutons. Nous pouvons donc déjà être fiers de pouvoir les inquiéter."

 

Et Stéphane de souligner le soutien de Gazoo Racing. "Je dois dire que de toute ma carrière, je n’ai jamais vu une telle implication d’une usine auprès d’un client. Avec un camion et quatre personnes rien que pour nous, Toyota Gazoo Racing nous gâte énormément et cela fait une belle différence. Leur soutien a été plus que précieux ce week-end."

 

Quant à l'Autodrome d'Imola, il n'a pas nécessairement plu à Stéphane... "Honnêtement ? Je n’aime pas du tout ! Le pire circuit sur lequel j’ai évolué depuis bien longtemps. Je préfère de loin Mettet ou Croix-en-Ternois ! C’est une espèce de Zolder en moins bien, c’est-à-dire un vieux circuit qui fut rapide mais qui a été défiguré par les chicanes. J’espère ne jamais y retourner. En plus, la région est moins sympa que celle de Misano, pourtant très proche. Bon courage aux pilotes F1 qui vont découvrir ce tracé cette année."


Quant aux possibilités de renverser la vapeur pour Toyota après cette entrée en matière réussie, concrétisée par une 2ème place en Course 2, elles sont réelles... "Je l’espère bien ! Nous allons progresser, et au vu des performances des BMW ce week-end, il ne m’étonnerait pas du tout que leur balance de performances soit légèrement corrigée. Donc j’espère me battre avec elles dès Misano. Je pense que j’aurais signé tout de suite pour le déroulement de ce week-end. Je savais que ce serait le meeting le plus compliqué de l’année pour nous car tout devait se mettre en place et franchement, repartir d’Imola avec 26 points, ce n’est pas mal du tout. Et notre 2ème place de ce dimanche va nous permettre de construire quelque-chose de solide avec CMR et Toyota. Je sens une motivation extrême de tout le monde et l’ambiance dans le team est exceptionnelle, même quand nous rencontrons des problèmes. Donc ça ne peut que marcher..."

 

Le meilleur est donc sans doute à venir... (Patrick Six et Vincent Franssen)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet