logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Pourquoi Ocon et Vandoorne devraient prendre la direction de l'IndyCar...

Monoplace 13/09/2018


 

Ce prochain week-end, la Formule 1 attaque la partie finale de son calendrier 2018, avec le Grand Prix de Singapour, disputé sur une piste tortueuse à souhait, en nocturne et par de fortes chaleurs. Ce jeudi, deux pilotes étaient au centre de bien des discussions dans la ville-état : Esteban Ocon et Stoffel Vandoorne. Point commun entre ces deux jeunes gaillards : un pourcentage de chance de moins en moins élevé d'être au départ de la saison 2019. Pour Ocon, c'est le renouveau de Force India et des liens trop appuyés avec Mercedes qui lui jouent des tours, tandis que pour Vandoorne, c'est le fait d'avoir été acteur d'une très mauvaise pièce dans les rangs de McLaren, équipe qui n'est plus que l'ombre de ce qu'elle fut naguère. 

 

En laissant Ocon et Vandoorne sur le carreau, la F1 sait qu'elle en prend pour son grade. Déboulés dans la discipline reine avec de gros palmarès, les deux jeunes loups représentent forcément l'avenir d'une catégorie qui va pourtant se passer d'eux. Si la belle image de Stoffel Vandoorne s'est clairement flétrie en un peu moins de deux saisons chez McLaren, que dire alors de la situation d'Esteban Ocon ? Rapide, le Français l'est. Des points, il en a marqués à la pelle au volant d'une Force India de bonne facture. Et du charisme, il en a à revendre. Mais alors que des Lance Stroll, Sergey Sirotkin, Daniil Kvyat et d'autres vont pouvoir poursuivre ou reprendre leur carrière au sommet, Ocon, comme Vandoorne, va devoir se contenter d'autre chose. 

 

Pour de tels gaillards, formatés pour la F1, il est difficile d'envisager entamer une carrière dans une autre discipline. Il n'empêche, on imagine sans peine ce que leur talent pourrait donner en IndyCar Series, où quelque 28 monoplaces sont annoncées en vue de la saison 2019. La preuve que la F1 américaine suscite davantage d'enthousiasme que la F1 de l'Américain Zak Brown et de Liberty Media. Certes, le pilotage sur ovale constitue un obstacle pour de nombreux Européens, mais demandez donc à un Sébastien Bourdais ce qu'il en pense. Champ Car, Indy Car, le Français a parfaitement tiré profit - et le mot est très faible - de cette discipline dans laquelle il a pu se construire une image en béton armé. Quand bien même il a fini par se faire mal à Indy. Le récent accident de Robert Wickens ne plaide sans doute pas en faveur de la monoplace made in USA, mais Ocon et Vandoorne ne méritent-ils pas mieux qu'un poste de pilote d'essai en attendant qu'une éventuelle place se libère en F1 ? Mettez ces deux gaillards sur le marché des transferts aux States, et vous verrez que les Chip Ganassi, Roger Penske, Michael Andretti, Ed Carpenter, Bobby Rahal et consorts auront tôt fait d'en faire leur affaire... 

 

En attendant, c'est à un gâchis sans nom que l'on est en passe d'assister. Pas de quoi motiver la jeune génération qui se bat en F2, GP3 ou F3. A moins bien sûr qu'elle n'ait les poches bien remplies... (Vincent Franssen) 



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet