logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Pierre Delettre : "Je pense passer mon tour en 2013..."

Rally 20/02/2012


 

Si le résultat sportif des Legend Boucles de Spa, avec la victoire de Jean-Pierre Van de Wauwer et Eric Marnette, a réjoui le plus grand nombre, cette édition 2012 de la classique ardennaise a été marquée par des problèmes de nouveau liés au chronométrage et à la sécurité. Ce qui nous a poussés à joindre Pierre Delettre, organisateur de l'épreuve, qui a accepté de nous faire part de sa pensée et ses premières conclusions au terme de l'épreuve. Et les nouvelles ne sont pas nécessairement bonnes.

 

Notamment engagé pour solutionner le cataclysme du chronométrage vécu en 2011, Alain Lopès a surtout eu l'occasion, samedi, de prendre conscience de la vraie nature de ces soucis. Et ces derniers concernent principalement la catégorie Legend à 80 km/h de moyenne...

 

"Il y a en fait eu deux problèmes, explique Delettre. Le premier est lié au système Tripy, et il est causé par les neutralisations. Ce qui a pour conséquence de bloquer le système. Mais cela a fini par rentrer l'ordre. Par contre, le succès populaire des Legend Boucles de Spa a provoqué une saturation du système 3G. Ce qui signifie que l'envoi des temps était devenu impossible, et qu'il fallait attendre l'arrivée de chaque boucle pour décharger les résultats des concurrents. Et là, le mal est plus profond. Comme on le sait, les Boucles ne sont pas organisées en Hesbaye. C'est vallonné, et donc compliqué pour la transmission des signaux. J'entends déjà les critiques qui vont dans le sens d'un retour à un système de cellules classiques, mais le problème reste le même : il faut pouvoir envoyer les temps. Or, quand le système 3G est bloqué, on peut oublier. En fait, la solution existe : elle passe par des téléphones satellites, qui coûtent énormément d'argent. Le Monte-Carlo Historique a décidé de privilégier ce système, mais l'engagement y est de 5000 euros par équipage. Ca fait toute la différence. Enfin, la longue attente avant le podium final trouve son origine non pas dans le souci de rapatriement des temps, mais bien dans la bagarre entre alcooliques à Creppe, qui a provoqué une nouvelle neutralisation. Plusieurs concurrents se battaient pour la 3ème place finale, et tant que ceux-ci n'étaient pas rentrés à Spa, il était impossible de sortir un top 3..."

 

P... de dégel !

 

Quant à la neutralisation du premier Regularity Test de la journée, elle se justifiait pleinement, selon l'organisateur... "D'abord, on a eu un problème avec les ambulances, qui n'étaient pas à la bonne place. Ensuite, il y avait du public mal placé. Et de toutes manières, un spectateur a été victime d'un malaise très grave un peu plus tard. Quoi qu'il arrive, c'était pourri. Donc, pas le moindre regret, non..."

 

Annoncé par Alain Lopès comme respectueux pour les mécaniques anciennes, le parcours a fait naître de nombreux commentaires d'un bout à l'autre de la journée de samedi. Trop cassant, destructeur, honteux, les qualificatifs allaient bon train... "Là, on paye cash le dégel juste avant les Boucles, poursuit Pierre Delettre. Je reconnais que la terre de Lierneux, c'était hasardeux. Pour le reste, on connaît l'état des routes dans notre pays, une longue période de gel étant suffisante pour tout détruire. Dans de nombreux RT, l'asphalte était sinistré. Sans parler de l'état du Parc des 7 Heures, transformé en marre de boue. Tout ça va encore nous coûter beaucoup d'argent, c'est sûr..."

 

Indiscipline

 

Reste le problème de la sécurité, avec, comme au Condroz, une certaine indiscipline régnant sur les spéciales, mais aussi de nombreuses bagarres nécessitant l'intervention de la Police, et l'arrestation de personnes... "Je suis plus dépité que jamais, reconnaît Pierre Delettre. Notamment par le comportement de certains, qui se reconnaîtront, et que je connais très bien aussi. L'indiscipline règne en maîtresse dans le milieu du rallye, et pour un organisateur, c'est difficile d'assumer tout ça. Vous savez, je ne suis pas Dieu. Je ne sais plus quoi inventer pour responsabiliser les gens. Il y a eu des bagarres aux Plénesses, dans la Clémentine, à Creppe. Mais où va-t-on ? Et pourtant, de bonnes initiatives, on en a prises. Et nos blocs de béton ont évité que des incidents ne deviennent des accidents graves impliquant le public. Que pouvons-nous encore faire d'autre ?"

 

Au cours des prochains jours, Pierre Delettre et les siens vont digérer cette édition 2012. Pour mieux préparer la suite ? "Je pense que je vais passer mon tour pendant un an, avoue Delettre. Histoire de conscientiser les gens. L'idéal serait d'organiser un rallye sans le moindre spectateur. Ce qui n'est pas possible, bien sûr, le succès des Boucles de Spa étant énorme. Il faut que les gens se rendent définitivement compte que sans discipline, le rallye va disparaître..."

 

Se dirige-t-on réellement vers des Legend Boucles de Spa organisées une année sur deux ? Laissons un peu de temps à l'équipe organisatrice pour tirer les conclusions d'usage. En septembre prochain, la mise sur pied des Boucles de Spa Energies Alternatives entraînera sans doute beaucoup moins de problèmes. Puisse-t-elle ne pas donner l'idée et l'envie à Pierre Delettre de se limiter à ce genre d'épreuve un peu trop propres aux goûts de certains... (Vincent Franssen)



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet