logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Kronos Events se félicite de la saison 2022 en VW Fun Cup

Circuit 21-11-2022


 

La saison écoulée de la VW Fun Cup powered by Hankook fait partie de celles que les passionnés de la discipline n’oublieront pas de sitôt. Quelques semaines après la finale explosive sur le Circuit Zolder, il est temps d’analyser les statistiques. Et celles-ci parlent d’elles-mêmes. La première image de la VW Fun Cup 2022 qui vient à l’esprit, ce sont des grilles de départ bien remplies lors des sept épreuves de la saison. Chaque fois, 35 voitures au moins étaient présentes sur la liste des engagés, le chiffre record ayant été atteint lors des célèbres Hankook 25 Hours VW Fun Cup avec pas moins de 119 exemplaires de la plus Fun des Coccinelles de course. En tout, 600 pilotes étaient de la partie à Spa-Francorchamps ! En moyenne, il y avait 54 voitures par course sur l’ensemble du championnat. Impressionnant !
 
Quantité et qualité
 
Au sein de ces magnifiques pelotons, les luttes pour les victoires et pour les titres n’ont jamais été aussi disputées que cette saison. La preuve ? Sur sept épreuves, six équipages différents ont goûté aux joies du succès. La #480 Milo Tourneur des futurs champions Guillaume Mondron, Simon Tourneur et Gilles Verleyen a gagné la première course sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet, leurs équipiers des #280 Milo Socardenne et #489 Milo HHH se montrant respectivement les meilleurs lors du Franco Fun Festival puis du Trophée Nostalgie, disputé sur le Circuit de l’Anneau du Rhin.
 
DRM Motorsport a également eu trois fois le dernier mot. La #477 DRM Autographe est la seule qui a enlevé deux victoires : à Zandvoort, puis à Magny-Cours. Quant à la #299, elle a remporté la finale du championnat sur le Circuit Zolder. Enfin, n’oublions pas, bien évidemment, le triomphe de la #424 Groupe Lemoine by M3M au cours de la dernière édition en date des Hankook 25 Hours VW Fun Cup.

On ne recense pas dans cette liste des vainqueurs les #199 DRM Credeco, #377 Michaël Mazuin Sport et #415 Clubsport Racing, mais ces trois voitures ont souvent joué les avant-postes et n’auraient pas volé une victoire. Il s’en est parfois fallu de presque rien… En guise de consolation, les #199 et #415 sont montées sur le podium, tout comme la #486 Michaël Mazuin Sport et la #483 Orhes Racing. Avec les six vainqueurs, cela porte à 10 le nombre d’équipages ayant intégré le top 3 général au moins une fois cette année.
 
Quatre fois, la différence entre les vainqueurs et leurs plus proches poursuivants a été inférieure à 10 secondes lors de courses se décidant dans leur phase finale. Aux 25 Heures aussi, l’indécision est restée de mise jusqu’au bout avec la #424 maintenue constamment sous pression par la #415 Clubsport Racing. L’écart définitif, après une sortie tardive de la voiture de sécurité, a été fixé à moins de 30 secondes.

Lorenzo Donniacuo, roi des qualifications
 
Il n’y a pas que lors des courses, mais aussi durant les essais qualificatifs que les écarts au sommet du classement étaient réduits. Même si le traditionnel jeu a parfois rebattu les cartes par la suite, six pilotes différents ont décroché une pole position sur la piste : Tristan Földesi (#498 Compact Machinery by Leader), Ulysse De Pauw (#2 DRM Autographe), Cédric Bollen (#477 DRM Autographe), Kevin Caprasse (#280 Milo Socardenne), Kevin Balthazar (#280 Milo Socardenne) et Lorenzo Donniacuo (#489 Milo HHH). En étant le seul à s’offrir deux fois le meilleur chrono, Lorenzo a remporté en fin de saison le Hankook Qualifying Trophy.
 
Le plus petit écart entre les deux pilotes les plus rapides d’une séance d’essais qualificatifs a été enregistré à Zolder avec une différence de… 5 millièmes de seconde. Sur l’ensemble de la saison, l’écart entre le poleman et son suivant immédiat était d’un peu plus de 3 dixièmes en moyenne.

La Biplace plus populaire que jamais
 
La catégorie des Biplaces, qui permet à d’heureux passagers de vivre la course de l’intérieur, a vu l’équipe Car-Pass LRE by DRM remporter un sixième titre. En outre, la #365 a embarqué une belle partie des 515 passagers qui ont pu prendre place à bord d’une Biplace en 2022. Plus de la moitié de ces 'baptêmes' (plus de 300 en fait) ont été organisés lors de l’épreuve la plus mythique de la saison : les Hankook 25 Hours VW Fun Cup. Tous ces copilotes ont vécu une expérience unique !
 
Unique, c’est aussi un adjectif qui correspond particulièrement bien à la VW Fun Cup powered by Hankook. Désormais, la patience est de mise. Il nous faut attendre un peu plus de quatre mois avant de voir le feu passer au vert lors des Kronos 8 Hours sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet, traditionnelle épreuve d’ouverture de la saison. (Vincent Franssen & Com / Photo Letihon.be)



Spa Racing yaco oil Ice Driver Canada

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet