logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Kart-Cross & Auto-Cross : encore un gros succès sportif et populaire à Hives La Roche

Divers 11-08-2022


 

Le succès de l'organisation Auto-cross et Kart-cross de l'écurie 'Li Skiron', à Hives, ne se dément pas. Alors que les organisateurs pensaient avoir atteint les sommets l'an dernier, ce ne sont pas moins de 112 pilotes qui ont répondu à leur appel, soit, 10 en plus que lors de l'édition précédente. Il faut dire qu'outre son excellente organisation, l'épreuve rochoise est la seule au programme de la saison. C'est donc sur cette épreuve unique que sont désignés les champions dans les différentes catégories.

 

Fatigués, mais heureux. Organisateurs et bénévoles (plus de 80) ont de nouveau réussi leur pari. Plein soleil et grande foule ont largement contribué au succès de cette nouvelle édition, la 54ème. Le circuit de Sécheval a fait le plein, comme ses abords. "Une réussite totale avec un nombre très élevé de pilotes et un public très nombreux. Mis à part une course annulée pour non-respect d'un drapeau rouge et une intervention médicale pour une personne du public, aucun incident corporel n'est à déplorer. Les courses ont été attrayantes pour le public, mais plus difficiles à gérer pour les organisateurs vu le nombre élevé de voitures alignées dans certaines manches. Au final on peut parler d'une journée totalement réussie", se félicite le secrétaire-trésorier du 'Skiron' Pascal Volvert

 

RKX: une petite déception

 

Annoncée comme très prometteuse dès ses débuts l'an passé, la catégorie Rallye Kart-cross peine à confirmer. Pour preuve, ils étaient seulement 11 pilotes inscrits dans cette catégorie, soit 3 de moins par rapport à 2021. Il faut dire qu'une épreuve nationale était organisée le même jour à Arendonk. Ceci explique peut-être cela. 

 

Les 11 pilotes ont eu droit à trois manches plus une finale. En RKX Super Sprint, la victoire est revenue à Emmanuel Havrenne. Deuxième avant la finale, le pilote du Semog Bravo 600 remporte la finale et devance le Semog Revolution 600 de Pascal Wathelet tandis que Jean Degreef (Semog Bravo) termine sur la troisième marche du podium. Aucun suspense en Open 500 et en Junior, puisque Nathan Mousseman et Alban Chambon étaient les seuls engagés. Ils étaient cinq en Open 600. Dimitri Collin (Kamikaz K3) s'impose devant le Peeters GSXR de Grégory Louis et le Camoto de Jonathan Flaman.

 

Kart-Cross: Fred Veny maître chez lui

 

Quatorze pilotes composaient les trois divisions de la catégorie kart-cross. Troisième en 2021, le pilote local Fred Veny a cette fois dicté sa loi en division 1 qui regroupait 8 pilotes, s'imposant dans les trois manches au volant de son Peeters. La bagarre pour le premier accessit fut nettement plus intense. Finalement, Fabrice Warnon (Barracuda) prend le dessus pour un point sur Jonathan Marville (Peeters). La division 2 réservée aux machines équipées d'un moteur de moto de maximum 500cc a vu Andreas Swinnen (Peeters) l'emporter devant Florentin Thiroux (Vits) et Sarah Veny (MG). Quant à la D3 réservée aux karts équipés d'un moteur 2CV de maximum 600cc, la victoire est revenue à Lucas Humbert devant Mercedes Stock et Ken Stock.

 

Auto- Cross: chaud devant

 

L'essentiel du plateau se retrouve dans la catégorie auto-cross. Ils étaient finalement 87 inscrits dans les différentes catégories, soit une augmentation de 21 pilotes par rapport à l'édition précédente. Un impressionnant plateau qu'il est parfois difficile de gérer. Si la plupart des manches se sont déroulées correctement malgré quelques sorties de piste, c'est la division 1 classe 2 qui a été la plus animée. Regroupant 37 pilotes, elle était scindée en trois séries. L'une d'elle a d'ailleurs été annulée en première manche, certains pilotes ayant ignoré le drapeau rouge. C'est finalement Rémy Lepère qui évite les embûches pour tirer les marrons du feu. Le pilote de la Honda Civic 1500cc devance une autre Honda Civic, celle d'Axel Desset. Troisième, Jean-Marc André glisse sa Peugeot 205 dans la meute des Honda Civic qui composent l'essentiel du plateau.

 

La division 1 classe 1 réservée aux voitures jusqu'à 1300cc, a vu la domination outrageuse de David Desalle et sa Daihatsu Charade. Robin Assenmacker (Honda Civic) doit se contenter de la deuxième place après une belle bagarre avec Andy Denis et sa Honda Civic. 22 pilotes composaient cette catégorie. 

 

Six pilotes luttaient pour la victoire en division 1 Junior (jusque 1400cc) et c'est Emeric Jacques (Honda Civic) qui prenait finalement le dessus sur Daymon Wirtz lui aussi sur Honda Civic. Quentin Dewaele amène quant à lui sa Honda CRX sur la troisième marche du podium.

 

Vingt-deux pilotes se retrouvaient dans la classe 3 réservée aux voitures les plus puissantes (1800cc à illimité). Ils étaient 9 en classe 3 et c'est Jeremiah Boverat et sa Honda Civic qui récoltent les lauriers. Ils devancent un quatuor Honda composé de Quentin Magonette, Kevin Marteau, Rony Wirtz et Sébastien Schuler. La D3 réservée aux protos a vu Daniel Hulot (Proto Suzuki 1000) devancer Greg Spronck et son original Proto Cox alors qu'Eric Marteau (Proto Honda 1000) complète le podium. En D6, Remi Demoulin (Ford Focus) coiffe la couronne devant l'Audi TT de Jean-Luc Becker et la Honda Civic de Christophe Guillaume. Vainqueur l'an passé, Julien Misotten se dirigeait vers une nouvelle victoire mais un souci mécanique le contraignait à l'abandon en troisième manche. (Vincent Franssen & Com / Photos Jo Petron)



Spa Racing yaco oil Ice Driver Canada

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet