logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Indy 500 : Calmels Sport au départ avec Tristan Gommendy !

Monoplace 12/09/2017


 

Pas de doute, le Français Didier Calmels est un passionné de vitesse. C'est aussi un habitué des médias, pour différentes raisons. Anciennement associé à Gérard Larousse, il avait créé en 1987 l'équipe de F1 Larousse-Calmels, les deux compères restant associés trois années durant. Ensuite, il y a eu la période endurance, avec Signatech. Et maintenant, cap sur Indy 500 ! Non pas pour reprendre une équipe en difficulté - fond de commerce de Didier Calmels dans les affaires - mais pour s'associer à la formation Schmidt Peterson Motorsports et aligner une monoplace aux couleurs Calmels Sport lors de l'édition 2018 de la classique de l'Indiana.

 

"Je me sers de l’expérience que j’ai acquise dans le monde des affaires et du sport automobile pour vivre pleinement ma passion, explique Didier Calmels. L’objectif a toujours été de proposer des idées novatrices dans notre sport. Ce fut le cas en F1 avec le projet original de Larousse-Calmels, l’engagement de Lucas Ordoñez aux 24 Heures du Mans après un concours sur PlayStation ou la renaissance d’Alpine sur les circuits avec Signatech… Aujourd’hui, nous lançons une équipe française dans ce qui se fait de mieux dans le sport américain. Si nous allons à Indianapolis, c’est avec l’ambition de gagner dans les trois années à venir."

 

Si Jean-Eric Vergne a été pressenti pour piloter le bolide bleu et rouge, c'est finalement Tristan Gommendy qui s'y collera : "Participer aux 500 Miles d’Indianapolis est un rêve. Ce fut un objectif dans ma carrière lorsque je courais en Champ Car avant la réunification avec l’IndyCar. Même si j’ai grandi au volant de monoplaces, tout est complètement nouveau lorsque l’on arrive à Indy. Le circuit et cette course réclament beaucoup de respect. Évoluer à 370 km/h avec quatre virages à 90° est loin de la culture européenne des sports mécaniques. Je sais que je vais devoir énormément travailler pour être prêt en mai 2018. Les premières étapes se sont bien passées, mais il reste encore beaucoup à faire. Tout me confirme que ce projet est extraordinaire. Aux États-Unis, tout est possible… À condition de gagner sa place. À nous d’écrire une belle histoire française dans l’Indiana !" 

 

Avec bien sûr un moteur Honda sous le capot, comme les autres voitures de Schmidt Peterson. C'est apparemment la participation de Fernando Alonso à Indy 500 cette année qui a décidé Calmels à relever ce nouveau défi. Preuve du pouvoir d'attraction toujours plus grand de la manche phare de l'IndyCar Series en Europe... (Vincent Franssen)



R Tech

11/06/2016 Montée Historique de Forêt Trooz : la vidéo officielle

Communication & TV Production

-----

© SpeedActionTV 2017 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet