logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Pays-Bas : Max Verstappen reste prophète en son pays

Monoplace 04-09-2022


 

La guerre des pneus a encore fait rage cet après-midi à Zandvoort à l’occasion du Grand Prix des Pays-Bas. Entre tendres et mediums au départ, et plus loin dans la course avec le choix supplémentaire des gommes dures, les stratégies mises en place par les équipes ont joué un rôle primordial dans le classement de la course. Les Mercedes ont joué et plutôt réussi, les Ferrari ont plutôt perdu, et les Red Bull ont parfaitement récité leur gamme, surtout celle que pilotait Max Verstappen.

 

Le Néerlandais a une nouvelle fois réalisé une course parfaite, au volant d’une monoplace très rapide ; ceci depuis le départ où il maitrisait parfaitement Charles Leclerc (Ferrari), jusqu’à l’arrivée. Le Néerlandais a aussi profité d’une stratégie et d’une réalisation impeccable de la part de l'équipe Red Bull. A un moment du Grand Prix, la monoplace autrichienne s’est pourtant retrouvée en 3ème position derrière les deux Mercedes d’Hamilton et Russell, mais un petit coup de pouce du destin remettait les choses dans l’ordre.

 

Au départ, Verstappen filait en tête devant Leclerc, Sainz (Ferrari) malgré un contact avec Hamilton (Mercedes), Perez (Red Bull), Norris (McLaren), Russell (Mercedes), Stroll (Aston Martin) et Ocon (Alpine). Le Français débordait Schumacher (Haas) et Tsunoda (Alpha Tauri) dans le banking du virage 3.

 

Au fil des tours, les pilotes des top teams échangeaient leurs positions en fonction des arrêts aux stands. Un peu plus loin, Alonso (Alpine) et Norris (McLaren) dynamisaient le peloton. A l’inverse, Sainz perdait pied avec un mauvais arrêt, quand il manquait un pneu pour sa monoplace ! Verstappen se montrait toujours en position de force, devant les Mercedes, Leclerc et tous les autres.

 

Après une période de VSC pour évacuer l’Alpha Tauri de Tsunoda, toutes les belles stratégies étaient cependant remises à zéro quand Bottas (Alfa Romeo) cassait son moteur dans la ligne droite à 15 tours de la fin et imposait la sortie de la Safety-Car. Certains se précipitaient dans les stands pour chausser des gommes neuves. Ce qui laissait apparaitre la hiérarchie suivante, étonnante  : avec Hamilton en tête en Mediums usés, devant Verstappen en tendres, Russell en tendres, Leclerc en tendres et Perez en medium.

 

A la relance, Hamilton accélérait très tôt mais offrait une belle aspiration à Verstappen qui reprenait le leadership dès le premier passage dans Tarzan. Derrière, Russell résistait à Leclerc alors que Sainz réussissait à surprendre Perez. Quelques boucles plus tard, Russell débordait lui aussi l’Anglais non sans avoir failli aller au contact avec la monoplace de son équipier. Leclerc passait lui aussi Hamilton pour arracher la dernière marche du podium.

 

Derrière ce quatuor, Sainz terminait à la 5ème place, mais héritait d’une pénalité de 5 secondes pour 'Unsafe Release' qui le repoussait à la 8ème place. Perez (5ème) en profitait tout comme Alonso et Norris. Ocon (9ème) et Stroll finalisaient le top 10 de ce Grand Prix des Pays-Bas. Gasly (Alpha Tauri), Albon (Williams), Schumacher (Haas), Vettel (Aston Martin), Magnussen (Haas), Ricciardo (McLaren) et Latifi (Williams) complétaient le classement de cette 15ème épreuve de la saison.

 

Avec sa 10ème victoire en 2022, la 4ème consécutive, la 30ème de sa carrière, la deuxième à domicile, Verstappen conforte évidemment sa position de leader au classement général du championnat du monde (109 points). Il ne fallait rien d’autre pour enflammer le public néerlandais réuni autour du circuit de Zandvoort.

 

Dans une semaine, le public virera au rouge dans le temple de Monza, mais Verstappen sera encore l’homme à battre. (René-Jean Labrique)



Spa Racing yaco oil Ice Driver Canada

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet