logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Italie : Max Verstappen, cauchemar des Tifosi !

Monoplace 11-09-2022


 

S’imposer à Monza, devant les Tifosi, surtout quand Charles Leclerc (Ferrari) partait de la pole position, il fallait oser. Et pourtant, Max Verstappen a une nouvelle fois fait étalage de son talent et de la performance de sa Red Bull pour remporter son cinquième succès consécutif… en étant parti de la 7ème position.

 

Il ne fallait que cinq tours pour que le Néerlandais se débarrasse d’Alonso (Alpine), Norris (McLaren), Gasly (Alpha Tauri), Ricciardo (McLaren) et Russell (Mercedes), qui le séparaient du leader. L’écart entre les deux premiers n’était alors que de deux petites secondes. Mais de bagarre directe, il n’y en avait pas puisqu’ à l’occasion d’une Virtual Safety-Car – pour sortir l’Aston Martin de Vettel – Ferrari prenait l’option d’arrêter Leclerc pour chausser des Mediums dans une stratégie à deux arrêts. Verstappen stoppait beaucoup plus tard dans la course, cédant le commandement à Leclerc, qui devait s’arrêter à nouveau à 15 tours de la fin pour chausser des tendres. La remontée qu’on pouvait espérer de la part du Monégasque n’avait pas lieu, tant le rythme du Néerlandais en Médiums usés restait correct.

 

Tout aurait pu ëtre relancé à 5 tours de la fin avec l’abandon de Ricciardo (mécanique) et la sortie de la Safety-Car. Ce qui permettait à la majorité des pilotes de passer par les stands et regroupait le peloton. Avec Verstappen devant Leclerc, Russell, Sainz (Ferrari), Hamilton (Mercedes), Perez (Red Bull), Norris, Gasly, de Vries (Williams) et Zhou (Alfa Romeo).

 

Mais alors que tout le monde, sauf Verstappen, espérait une relance de la course, l’intervention durait longtemps, et la Safety-Car restait en piste jusqu’à l’arrivée, figeant le classement. Dommage pour le spectacle.

 

Verstappen n’en avait cure, signant son 30ème succès, le 11ème de la saison. Inutile de préciser qu’il creuse encore un peu plus l’écart au championnat sur Leclerc. Derrière, un solide Russell signait un nouveau podium pour Mercedes, devant Sainz, Hamilton et Perez, tout trois revenus du fond de grille après des courses d’attaque. Très rapide pour l’Espagnol, un peu moins pour l’Anglais et le Mexicain. Le deuxième relais d’Hamilton était cependant extrêmement véloce, avec un superbe double dépassement sur Norris et Gasly. De son côté, Perez se faisait une petite frayeur en début de course, quand son frein avant-droit s’enflammait. Norris, 7ème malgré un mauvais départ, sortait vainqueur de la bagarre des autres. L’Anglais devançait Gasly, longtemps bloqué derrière Ricciardo alors que Nyck de Vries (Williams) marquait ses premiers points pour sa première course en maintenant jusqu’au bout Zhou (Alfa Romeo) derrière lui.

 

Ocon (Alpine), Schumacher (Haas), Bottas (Alfa Romeo), Tsunoda (Alpha Tauri), Latifi (Williams) et Magnussen (Haas) complétaient le classement alors que Ricciardo, Stroll (Aston Martin), Alonso et Vettel étaient contraints à l’abandon, tous pour raison mécanique.

 

La F1 va désormais pouvoir souffler quelques semaines avant le début de la campagne outre-mer avec le Grand Prix de Singapour, au début du mois d’octobre. (René-Jean Labrique)



Spa Racing yaco oil Ice Driver Canada

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet