logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

F4 France : Ugo de Wilde conclut par un double podium au Ricard !

Monoplace 16/10/2017


 

Plus jeune pilote au monde participant à un championnat de monoplace cette année, Ugo de Wilde, 14 ans, a terminé sa première saison en F4 FFSA Academy en fanfare. Deux semaines après avoir établi un nouveau record de précocité en montant sur le podium de Barcelone, le petit Bruxellois a remis cela le week-end dernier sur le circuit Paul Ricard du Castellet. Et plutôt deux fois qu'une ! De quoi lui valoir le titre officieux de révélation de l'année. De bon augure pour la suite...

 

En débarquant dans le sud de la France, sur un tracé de 5,7 km qu'il découvrait, Ugo n'avait qu'un objectif : confirmer ses excellents résultats espagnols. Quatrième de l'unique séance d'essais libres, il espérait mieux que les bons 6ème et 7ème chronos des qualifs. "J'ai malheureusement été gêné en début de séance par des pilotes coupant leur élan devant moi, mais surtout par un refus de boîte à la fin de mon meilleur tour. Sans cela, je pouvais signer le troisième ou quatrième temps."

 

Ce qu'il allait confirmer lors des trois manches au programme en étant toujours parmi les trois plus rapides en piste et en signant même à un moment le meilleur tour en course.

 

Septième sur la grille de la première course, Ugo s'offrait d'abord une belle quatrième place assortie d'une nouvelle victoire en Junior au terme de deux magnifiques dépassements sur Jean et Milesi dans les derniers hectomètres. "Il m'a manqué un tour pour attaquer Florian Venturi", souriait le #27 à sa descente de podium.

 

Selon la règle du Top 10 inversé, c'est du 7ème rang à nouveau qu'Ugo allait s'élancer pour la deuxième manche. "J'ai bien cru ne jamais pouvoir partir, expliquait-il après la course. Lors du tour de mise en grille, mon Pit Limiter est resté bloqué. Pas moyen de dépasser les 50 km/h. J'ai donc bouclé un tour au ralenti avant de me placer en grille où les mécaniciens sont intervenus avec rapidité. Ils ont effectué un reset et j'ai tout de même pu prendre de justesse le départ."

 

Déconcentré, Ugo loupait son envol et perdait quelques places dans les premiers tours. Onzième après trois passages, il se ressaisissait et entamait une belle remontée jusqu'au 7ème rang en signant un chrono à 7 centièmes du meilleur, le futur champion 2017 Arthur Rougier. "Je n'ai pas baissé les bras et j'ai notamment effectué un super dépassement sur Hugo Chevalier et Charles Milesi en même temps en freinant très tard au bout de la ligne droite."

 

En pleine confiance, Ugo en voulait encore plus. Sixième au départ de la dernière manche de la saison, il voulait regoûter aux joies du podium. Et il est allé le chercher comme un grand. "Je savais que j'avais la vitesse pour, mais je devais réussir mon envol et mon premier tour. J'ai pris un peu plus de risques que d'habitude et j'ai réussi à doubler d'emblée Charles Milesi et Florian Venturi."

 

Quatrième, il s'est alors attaqué à Hugo Chevalier, le poleman et vainqueur de la première joute. "Je lui ai fait l'extérieur au premier virage puis je suis parti à la chasse d'Arthur Rougier. Je pouvais suivre son rythme mais j'ai préféré ne pas tenter le diable car le titre était en jeu pour lui et j'avais de toute manière mon podium. Deuxième ou troisième c'était quasi pareil pour moi."

 

Affichant a un moment un tour en violet synonyme de meilleur tour en course, Ugo terminait donc la saison en fanfare, dans la boîte de vitesses du champion Arthur Rougier et pas très loin de son dauphin Victor Martins. Le Belge montait sur son troisième podium de la saison, sans cette fois avoir bénéficié du moindre abandon ou fait de course.

 

"Je suis très heureux des progrès effectués tout au long de la saison. On s'est tout fort impliqués et c'est gai de voir que le travail paie. Cela fait plaisir. A moi bien sûr, mais aussi à ma famille, mes amis, mes sponsors, toutes les personnes qui nous aident et croient en nous. Je pense avoir prouvé en cette fin d'année que notre pari n'était pas aussi fou que cela. Que j'avais ma place dans ce peloton. Et que je ferai partie des favoris si je réussi à être de retour pour une seconde année en 2018. Devenir le plus jeune lauréat de la FFSA Academy est le prochain défi que j'aimerais pouvoir relever."

 

Troisième du classement absolu du dernier meeting derrière Rougier et Martins, 11ème au championnat absolu et 3ème du classement en Junior, Ugo, seul pilote avec le champion à avoir terminé les 21 courses au programme de la saison (pas un tête-à-queue, pas un tout-droit, pas une pénalité sur toute l'année), a démontré qu'il était prêt à se battre pour le titre l'an prochain. "Il a la tête et les jambes, il a fait mieux que moi lors de ma première saison alors qu'il est encore plus jeune, bravo à lui", s'est exclamé le champion 2016, le Chinois Yifé Yé.

 

Rapide et régulier, Ugo de Wilde va maintenant se concentrer sur son prochain objectif : le volant RACB dont la finale se disputera fin novembre au Mans. "Même si c'est le job de mon papa, je sais que trouver les budgets pour rouler n'est vraiment pas simple. Gagner le volant organisé par la fédération belge et donc bénéficier d'une saison quasi gratuite, mais aussi de tout ce qui avec comme le management, la communication ou la préparation physique est quasi ma seule chance de pouvoir poursuivre ma carrière en monoplace dans d'excellentes conditions l'an prochain et tenter de suivre les traces de Stoffel Vandoorne. A moi de me montrer meilleur que les cinq autres finalistes." (Vincent Franssen & Com)



R Tech

11/06/2016 Montée Historique de Forêt Trooz : la vidéo officielle

Communication & TV Production

-----

© SpeedActionTV 2017 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet