logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

C1 Racing Cup : Neo Speed by Kimy Racing pour moins de 5 secondes après 8 heures de course

Circuit 14-09-2020


 

Avec près de 25 C1 Racing Cup sur la grille de départ de Zandvoort, le coup d’envoi tardif – pour les raisons que l’on sait – de la compétition 2020 n’a pas manqué de piment. D’autant que dans le paddock, les nouveautés ne manquaient pas sur le front de la coupe monomarque la plus démocratique du Benelux. "Il est clair qu’avec une telle météo, un tracé F1 revu en profondeur avec la présence de ces déjà célèbres bankings, mais aussi et surtout la possibilité d’enfin remonter en piste, on pouvait s’attendre à un événement réussi, commente Léonard Licops au nom de la C1 Racing Cup. Mais ce qui faisait le plus plaisir à voir, ce sont les nouveaux visages, avec des pilotes parfois issus de catégories dont les bolides sont bien plus performants que nos petites chevronnées ! Une preuve supplémentaire du bien-fondé du concept. A l’heure actuelle, nous avons vendu près d’une septantaine de kits C1 Racing Cup, ce qui en dit long sur le potentiel de cette compétition…"

 

Ajoutez à cela les performances très serrées dans la première partie du classement, à l’instar de la pole position de la #233 KMD233 de Chloé Van Hove, José Close et Eric Van Bael, qui devançait sur un tour la #231 Gaban Motorsport de Pascal et Andy Gaban de 42… millièmes de seconde !

 

En course, le groupe de tête allait s’en donner à cœur joie au fil des heures, et au bout du compte, la victoire s’est jouée entre la #232 Neo Speed by Kimy Racing, avec Laurent Do, Massimo Petralia, Thierry Le Leu et Christophe Devis, partie de plus loin sur la grille, et la #231 de la famille Gaban ! Un duel d’une rare intensité, qui s’achevait à l’avantage de la #232 pour moins de 5 secondes au terme de 8 heures de course ! Qui dit mieux ? Dans le clan Gaban Motorsport, on a suspecté un dépassement sous drapeaux jaunes pour Neo Speed by Kimy Racing, mais après différentes vérifications de la Direction de Course, aucune irrégularité n’a été relevée. Une chose est acquise : le ton est donné pour la suite de la saison !

 

Si la #277 Club Automobile Francorchamps (Olivier Palmaers, Jean-Philippe Dasthy et Loïc Dethier) a pointé dans le wagon de tête, elle finissait par renoncer. La lutte pour la plus petite marche du podium tournait dès lors à l’avantage des Hollandais de la #242 Lohuis Autosport 2, avec Ruben Lohuis et Rianne Bergman, qui prenait le meilleur sur la #257 MécaPerformance de Romain Demeyer, Olivier Fontana et Christophe Cagnina. C’est la #254 United Motorsport Company de Jef Van Mechelen, Maarten Perdieus, Rogier Van Kuyk, Bart Ooms et Pierre Habran (des noms bien connus dans d’autres compétitions) qui complétait le top 5, conservant le meilleur sur la #217 EMH Motorsport de Marvin Herman, Philippe Soussan, Yannick Kupper et Raphael Maka.

 

Le premier top 10 de la saison était aussi garni de la #253 Team Lagrange de Niels Lagrange, Arthur Peters, Hans Piron et Gunter Van den Bergh, la #212 Muppet Racing d’Alain Henrard, Benoit Petit, Jacky Delvaux et René Marin, la #213 KMD213 de Philippe Ramaekers, Pierre Mourialme et Romain Pasteels, ainsi que la #250 Crash Test by Kimy Racing d’Alain Boveroux, Michael Goffinet et Krystel Philippe.

 

A noter que cette manche de Zandvoort a vu l’apparition de plusieurs rallymen, et non des moindres, à l’instar de la bande à Manu Canal-Robles (Canal Performance) ou encore de la famille Maeck (Dardenne Location), et au bout du compte, tout le monde a pris du plaisir en cherchant à tirer la quintessence de C1 forcément bien moins puissantes que les bolides utilisés sur les spéciales !

 

Au terme de ces affrontements de bord de Mer du Nord, les équipes de la C1 Racing Cup vont pouvoir entamer leur préparation pour le grand rendez-vous de Francorchamps, les 29, 30 et 31 octobre. Si l’épreuve, qui remplace les habituelles 24 Heures 2CV/C1, sera limitée à 14 heures, elle ne manquera pas d’attirer un peloton C1 Racing Cup traditionnellement très étoffé. Et une fois encore, les écarts risquent d’être particulièrement ténus au bout de ce qui sera un long sprint dans une ambiance très… Halloween ! (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet