logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

BGDC Dijon : Longin-Piessens et les Semoulin sur leur lancée

Circuit 02/05/2015


 

Avec une bonne trentaine d’engagés, le Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC) a assuré le spectacle ces vendredi et samedi sur le circuit de Dijon-Prenois, dans le cadre du Trophée des Fagnes. Deux courses de 120 minutes figuraient au programme, et les conditions météorologiques étaient loin d’être printanières ces 1er et 2 mai. Une forte pluie et des températures plutôt fraîches ont allègrement compliqué la tâche des pilotes le jour de la Fête du Travail. Ce samedi, les conditions étaient changeantes mais un peu meilleures, ce qui nous a valu des manches assez différentes l’une de l’autre…

 

En Division 1, les Peugeot RCZ étaient forcément attendues sur un tracé exigeant à souhait. Désormais au nombre de quatre suite à l’arrivée de la #7 du Français Stéphane Cristinelli et du Belge Michel Duquesnoy, en provenance du TTE hexagonal, les lionnes ont dominé les débats. Si Grégory Paisse plaçait la #188 en pole position, il se faisait rapidement surprendre par les conditions d’adhérence nulles en bout de ligne droite, plantant son bolide dans le bac à sable du double droit de Villeroy. Plus belle allait être la remontée du bolide fluo.

 

Très vite, on comprenait que Cristinelli et Duquesnoy n’allaient pas avoir besoin de beaucoup de tours pour prendre la mesure de leur RCZ dans le cadre du BGDC. Le duo réalisait une première manche parfaite, s’imposant devant le bolide similaire des frangins Benoît et François Semoulin, déjà heureux d’être là… "Après Francorchamps, on a constaté que le moteur donnait des signes de faiblesse, explique François Semoulin. Le verdict est venu de Peugeot Sport, qui nous a informés que le bloc était cassé. Il n’avait pourtant pas fait 1000 kilomètres. Nous avons donc attaqué le week-end en nous rendant à… Magny-Cours, dans les locaux d’ORECA, où nous avons réceptionné un moteur de remplacement qui a été monté durant la nuit de jeudi à vendredi. L’équipe est arrivée à Dijon vendredi peu avant la qualification. Peugeot nous a demandé de ne pas dépasser un certain régime moteur, ce que nous allons respecter…"

 

Samedi, sur une piste passant du presque sec au détrempé au gré des averses, le duel entre les deux RCZ de pointe reprenait, et cette fois, la #1 de Semoulin-Semoulin parvenait à prendre le meilleur sur la #7 de Cristinelli-Duquesnoy, pour finalement s’imposer de maîtresse façon, de quoi permettre à l’équipe Semspeed de doubler la mise après le succès de Francorchamps lors du Trophée des Fagnes. Mais une chose est sûre : la Peugeot RCZ #7 n’est pas passée inaperçue, et on la reverra cette saison en BGDC… "Stéphane Cristinelli et moi-même sommes vraiment sous le charme de cette compétition, expliquait Michel Duquesnoy sur le podium. L’ambiance est très bonne, dans le paddock comme sur la piste, et l’accueil des concurrents est chaleureux. Bref, un excellent week-end…"

 

C’est une troisième RCZ, la #188 de Grégory Paisse et Jérôme Heinen, qui complétait le podium de la Division 1 au terme d’une tonitruante remontée. Cette autre lionne devançait les meilleures Renault Clio, avec une grande course de la #59 de Benoît Car et Matthieu De Robiano, sortie lauréate d’une lutte contre les bolides similaires de Gaël Frère et Gaëtan Hayot (#110), Patrick Asnong et Michaël Divoy (#10), mais aussi le duo inédit composé d’Olivier Meurens et Pierre Stassen (#33). Une stratégie idéale a permis à la Honda S2000 #302 du Hollandais Ragnar Vanderheijden et du Luxembourgeois Patrick Dubois de terminer la course en force au 8ème rang, ce qui lui a permis de précéder les autres Clio de Charlier-Dupont-Siegenthaler (#28) et Debroux-Herr-Renaud (#78).

 

D’autres ont eu moins de chance, à l’image de la Vauxhall Astra Coupé #777 de Katsers-Ménage, qui s’immobilisait au bout de la ligne droite à quelques… minutes de l’arrivée.

 

Signalons encore la présence dans le peloton des 2 litres (Classe D) de la Honda Civic #48 de Rudy Thiroux et Rodrigue Gillion, habituellement inscrite en Classe C (1600cc), mais invitée par le règlement à se joindre aux bolides de plus grosse cylindrée, faute de concurrentes dans sa propre catégorie.

 

Victoire pour la Nissan !

 

Du côté des voitures de 2,5 litres (Classe E – Division 1), la Nissan 200 SX-R successivement pilotée par Philippe Lannaux, Marc Huybrechts et Quentin Niclot a dominé les deux joutes… non sans s’offrir une jolie frayeur vendredi soir, lorsque Huybrechts partait en toupie et réintégrait la pitlane avec une nipponne maculée de boue ! C’est un véritable car-wash qu’a dû entamer l’équipe de la #200 afin de permettre au bolide de reprendre la piste dans les meilleures conditions. La Nissan a devancé deux BMW, la M3 E36 2,5 litres de Clermont-Grysouille-Spigeleer et la 325i #90 de Boeykens-Wastiels.

 

Chaud devant en Division 3

 

Comme le veut une certaine tradition en BGDC, la lutte pour la victoire a concerné les trois BMW M3 E46 de pointe en Division 3. Vendredi, sous les hallebardes, Koen De Wit (#64) a réalisé un véritable festival, bouclant les deux premières heures avec quasi un tour d’avance sur la #17 de Vincent Vandenabeele et la #163 du duo Stienes Longin-Thomas Piessens. La donne était différente ce samedi, avec des conditions de piste moins extrêmes et une parfaite stratégie qui permettait à la #163 de résorber son retard, avant de s’envoler, Thomas Piessens assurant un relais aussi long qu’efficace. Après une vérification technique en bonne et due forme de la M3 E46 lauréate au niveau de son réservoir de carburant, le deuxième succès consécutif du bolide était entériné, Longin Jr et Piessens étant entourés sur le podium par Johan Huygens et Vincent Vandenabeele d’une part, Koen De Wit de l’autre, ce dernier ayant vécu une seconde joute nettement plus délicate que celle de la veille.

 

Soulignons la bonne tenue de la BMW Compact à mécanique M3 de Denis Smets et Manfred Verbeke, qui prenait la 4ème place devant la M3 E36 #141 de Daniel et Loïc Pirot, sortie de la piste sous les hallebardes du vendredi.

 

La Z3 M taillée pour Dijon

 

Enfin, le BRCC Club a permis à la BMW Z3 M #888 de Dimitri Kluyskens et Maxence Vandekerckhove de briller de mille feux sur le tracé bourguignon, surtout dans les conditions très délicates de vendredi. Quelques contrariétés techniques le lendemain ne l’ont pas empêchée de décrocher la victoire devant la BMW 120d #125 de Jan De Vocht et Erik Crabbe, tandis que Kurt Heirman et Matt Breckpot complétait le podium au volant de leur VW Golf V TDI #76.

 

Prochain rendez-vous BGDC sur le littoral hollandais, avec début juin le déjà incontournable rendez-vous de Zandvoort, autre piste pour ‘grands garçons’… (Vincent Franssen) 



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet