logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

A Spa, Cédric De Cecco va boucler 12 mois plutôt intenses

Rally 24-11-2021


 

Pour Cédric De Cecco, le Spa Rally marquera la fin d’une période de 12 mois bien chargés. En effet, pile un an plus tôt; Cédric et son emblématiqure copilote Jérôme Humblet étaient à Monza, pour leur tout premier rallye en championnat du monde. Un souvenir forcément inoubliable, que le pilote ne pensait même pas réalisable. Le rêve s'est poursuivi avec dans la foulée le Rallye de Monte-Carlo, le Rallye de Croatie et l'Ypres Rally Belgium, toujours en catégorie WRC3 ! "Quand on y pense, c'est juste incroyable, commente Cédric De Cecco. Je tiens d'ailleurs à remercier Metior Sport pour son indéfectible soutien dans la mise sur pied de ce programme. Sans eux, rien n'aurait été possible, et ce, depuis plusieurs années déjà. J'en profite d'ailleurs pour féliciter Yohan Rossel pour son titre de champion du monde. J'ai fait sa connaissance sur ces différents rallyes, et le courant et d'emblée bien passé."

 

Après ces aventures mondiales, et vu l'ampleur du budget nécessaire pour évoluer en WRC3, Cédric a décidé d'en rester là. La performance était déjà très belle, et le Liégeois a su dire stop avant d'y laisser des plumes. Alors que la saison aurait dû logiquement s'arrêter, Metior Sport a subi un sinistre total avec la Fabia Rally2 pilotée par De Cecco plus tôt dans la saison, à l'occasion d'une épreuve en Autriche. Et comme l'autre Fabia Metior était réservée à Cédric Cherain en BRC, des discussions ont été entamées avec Alain Georges, responsable de DG Sport Compétition. "Et elles ont tout changé, poursuit Cédric. Alain m'a en effet proposé de loui louer une voiture pour un ou deux rallyes. Les négociations entre lui, Metior Sport et moi-même ont débuté, et on a pu être au départ du Rallye de Wallonie, du Rallye du Condroz-Huy, et nous voici à l'aube du Spa Rally ! Lors de nos deux premières participations, nous avons été en mesure de démontrer le potentiel de la C3 Rally2, et surtout notre adaptation rapide à cette auto. Ce qui signifie que sans cet appel d'Alain, tout cela n'aurait pas pu avoir lieu... Merci !"    

 

Malgré une concurrence qui s'annonce très rude, avec la présence de pilotes professionnels et le dénouement du BRC 2021, Cédric entend clairement jouer les premiers rôles à Spa. "Ce dernier rallye de l'année sera assez important pour nous, et il risque de déterminer l'ampleur de notre programme 2022... ou le fait que nous resterons à la maison ! Mais quoi qu'il arrive, ces derniers mois, et même ces dernières années, ont été magnifiques, et j'en conserverai de superbes souvenirs. Il y a 15 ans, sur les bancs de l'école, je n'aurais jamais imaginé faire la moitié du tiers de ce que j'ai pu faire aujourd'hui. Certes, j'ai eu de la chance à certains moments, une noire malchance à d'autres, et je peux vous dire que j'ai souvent transpiré au moment de réunir les budgets nécessaires. C'est d'ailleurs le côté négatif de ce sport : trop souvent, l'argent est roi. Et là, je ne parle pas des teams, car régulièrement, ce sont les premiers à faire des efforts !"

 

Qu'on se rassure : Cédric De Cecco n'est pas en train de tirer sa révérence : "Mon dernier souhait serait, une fois dans ma vie, de pouvoir jouer le titre BRC sur l'ensemble d'un championnat. Cela ne m'est jamais arrivé dans de bonnes conditions. Ensuite, je pense que j'aurai bouclé la boucle. D'ores et déjà merci à tous ceux qui me soutiennent, à ma famille, à mon papa Loretto qui me suit partout, sans oublier mon épouse. Avec les vies que l'on mène, c'est la moindre des choses de conclure sur cette pensée pour elle..."

 

Cap sur Spa ! (Vincent Franssen / Photos Jordan Dozin)  



yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2021 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet